Projet de développement Caminarem : enfin des nouvelles (et des bonnes) !

décembre 9th, 2021 | Posted by Matthieu in Champs d'Avène - (Commentaires fermés sur Projet de développement Caminarem : enfin des nouvelles (et des bonnes) !)

Bonjour à tous,

Déjà plus d’un an depuis la dernière fois que nous vous avons envoyé des nouvelles de notre projet de développement, comme le temps passe vite !
Mais rassurez-vous, comme le dit l’adage, pas de nouvelles, bonnes nouvelles ! En voici un petit résumé :

Automne 2020 : financement participatif réussi

Vous vous en rappelez peut-être, notre dernier mail était un appel à financement pour des petits travaux et investissements complémentaires. Nous avions besoin de 25 000€, sous forme de prêt ou de don pour combler quelques manques sur notre bâtiment, ainsi que pour commencer à développer le projet agricole. 25 000€ demandés, 32 000€ obtenus (principalement sous forme de prêt sans intérêt) en moins d’un mois, quelle chance d’avoir une communauté aussi soutenante !

Nous avons immédiatement engagés les travaux d’amélioration du bâtiment, par contre, seule une partie des investissements a été faite sur la partie agricole. Nous avons fait le forage (photo ci-dessous), mais nous n’avons pas encore acheté la pompe, car nous avons longuement hésité entre deux options :

  • Raccorder la pompe au réseau électrique, ce qui nécessite soit de tirer une grande longueur de câble au travers du terrain, soit d’attendre la construction de bâtiments plus proches ;
  • Prendre des capteurs solaires, qui nécessite d’installer des batteries, et donc un local pour stocker les batteries.

Comme nous avions la possibilité de nous faire prêter une pompe et un groupe électrogène, et que nos besoin en eau ne sont pour le moment pas énormes, nous avons considéré que nous pouvions décaler cet investissement le temps d’y voir plus clair. Nous avons donc installé cette cuve, que nous venons remplir dès que les jardiniers amateurs l’ont vidée. Cela permet aussi d’amorcer le forage, et de se faire une idée plus précise de son débit tout au long de l’année.

Avril 2021 : redémarrage du travail architectural

Depuis quelques mois, le travail sur la prochaine tranche de construction peinait à démarrer. En effet, avant de construire le prochaine bâtiment, nous voulions absolument avoir une vision globale du projet complet, c’est à dire avec tous les bâtiments que nous pourrions être amenés à construire dans les 10-20 ans qui viennent, et ce pour éviter de se retrouver un jour dans la situation d’être bloqué dans notre développement du fait d’un mauvais positionnement des premiers bâtiments.

Il fallait aussi pouvoir savoir quelle surface maximum nous pouvions imaginer construire. Le terrain fait certes 8000m2, mais il y a quelques servitudes, et des distances minimum à respecter avec les limites de propriétés. Et puis il faut prévoir les circulations (piétons, voitures, pompiers), les cours de récréation et les bassins de rétention d’orage.

Sur notre liste au père Noël, nous avions listé environ 3700m2 de bâtiments : 4 jardins d’enfants, les salles suffisantes pour aller de la première à la douzième classe, une salle des fêtes, une cantine et un réfectoire, des appartements, des bâtiments agricoles, un internat, et pourquoi pas des ateliers pour des artisans ! Bref, il fallait vérifier ce qui était possible et ne l’était pas.

Nous en étions là quand nous avons eu la chance de rencontrer Seuil Architecture, un cabinet spécialisé dans l’architecture écologique, et avec surtout une grande compétence dans d’AMU.

L’AMU ? Qu’es aquò ? Et bien vous avez peut-être déjà entendu parler de la différence entre le Maitre d’Ouvrage (MO, le commanditaire des travaux, en général le propriétaire) et le Maître d’Œuvre (MOE, celui qui réalise les travaux, en général l’architecte). Le Maître d’Ouvrage fait souvent appel à un Assistant au Maître d’Ouvrage (AMO) pour toutes les parties techniques et administratives. Et bien sur le même principe, l’AMU est l’Assistant à Maîtrise d’Usage qui est chargé d’aider le Maitre d’Ouvrage à définir ses besoins en terme d’usage. C’est à dire, avant de tout de suite décider des surfaces et des formes des bâtiments, passer du temps à analyser les besoins des différents utilisateurs des bâtiments. Comment vont-ils les utiliser au quotidien ? Qui a besoin d’être proche de qui ? Qui a besoin de lumière naturelle ou électrique ?

Avec comme objectif de pouvoir à l’issu de ce travail fournir un “programme”, c’est à dire une liste détaillée des besoins et des contraintes, à l’architecte, qui va pouvoir s’en saisir pour élaborer sa proposition.

Seuil, par l’intermédiaire de son cabinet d’ingénierie spécialisée Una, nous a donc proposé 5 journées de travail en co-construction, qui se sont déroulées de juillet à novembre, et qui ont abouti à la présentation aux parents du travail réalisé le 20 novembre dernier.

Septembre 2021 : une belle rentrée

Troisième rentrée du collège sur le nouveau site, ouverture d’un second groupe de jardin d’enfants, et surtout, un compteur qui affiche 117 élèves, alors que nous n’étions que 94 l’année dernière. Voilà qui est bon signe pour la suite !

Les élèves avaient déjà commencé l’année dernière à cultiver un petit bout de potager sur notre grand terrain, mais cette année, Eric, notre nouveau prof de jardinage, a vu grand :

Chaque enfant dispose d’une bande de plusieurs mètres carrés, et ils ont bien l’intention d’approvisionner la cantine !

Novembre 2021 : présentation du travail avec l’AMU

Le 20 décembre, nous avons donc présenté aux parents le résultat de notre travail avec l’assistance à maîtrise d’usage.

Puis nous en avons profiter pour faire découvrir aux parents qui ne le connaissaient pas les merveilles cachées de notre grand terrain.

Perspectives pour 2022

D’ici la fin de l’année, nous allons transmettre le dossier “programme” aux architectes, qui commenceront par réaliser une “esquisse” de l’ensemble du projet, afin de lui donner une cohérence architecturale. Puis ils pourront démarrer le travail sur la première tranche de construction, qui devrait consister à construire les jardins d’enfants et un premier bâtiment pour le primaire et le collège. Si tout se passe bien, nous pouvons encore espérer être prêts pour la rentrée 2023…

Peut-être allons-nous essayer de glisser avant ça la construction d’un hangar agricole pour que cette partie du projet puisse commencer à s’incarner.

Nous espérons vous en dire plus dans la prochaine newsletter !

L’école Caminarem se développe dans un nouveau lieu

février 22nd, 2019 | Posted by Matthieu in Champs d'Avène - (Commentaires fermés sur L’école Caminarem se développe dans un nouveau lieu)

Lundi 28 janvier, l’école Caminarem a enfin pu signer l’acte d’achat d’un terrain dans la campagne en bordure d’Alès, avec 8000m2 constructibles, et plus de 6 hectares agricoles contigus. Moment historique !

Moment historique car depuis 25 ans qu’elle existe, l’école n’a jamais été propriétaire de ses locaux. Si elle a pu se développer jusqu’ici, c’est grâce à la générosité de parents de la première heure qui nous ont prêté gratuitement le terrain sur lequel nous sommes installés actuellement à Monteils.

Moment historique aussi car l’idée et le besoin de trouver un lieu que nous pourrions acheter pour continuer de développer notre école sont nés il y a (déjà) presque 10 ans. Nous avons visité ce terrain la première fois en juillet 2010  ! Que d’efforts depuis pour passer du projet à la réalisation  ! Que de difficultés à surmonter, que de rebondissements  !

(suite…)