L’école Caminarem a fêté le vendredi 12 octobre à la Salle des Granges de Monteils le départ des élèves allemands qui venaient de passer une semaine avec la 7/8ème classe (5ème et 4ème du collège).

Un parent d’élève, musicien et danseur Trad, accompagné de nombreux autres parents musiciens de l’école, ont animé l’après-midi et la soirée. Dès 16h, les élèves ont reçu une leçon de danses traditionnelles (bourrée, mazurka, scottish, cercle circassien…) suivie d’un bal avec tous les parents de l’école. La soirée s’est terminée par un buffet copieux que  parents et élèves avaient préparé pour l’occasion. « C’était, pour nous, une revanche d’hospitalité puisque les élèves français avaient pu s’exercer aux danses hongroises lors de leur voyage en Allemagne l’année dernière : voyage d’accueil de classe d’une générosité et d’une hospitalité rare », explique Jean-Pierre Bars, professeur de la classe.

 

Parents et élèves au bal Trad de la salle des Granges de Monteils

« Dans la pédagogie Steiner-Waldorf, l’idée de mettre en œuvre des échanges scolaires pour les classes du secondaire vise à offrir aux élèves une possibilité d’immersion linguistique et culturelle à un âge où les dispositions naturelles à l’accueil et à la curiosité sont encore vives », poursuit Mr Bars. « Pour beaucoup d’élèves, ce fut une première sortie du milieu familial et en ce sens une expérience forte. Pour tous, un élan vers l’autonomie et la responsabilité s’est fait sentir. Par ailleurs, les échanges étant accompagnés de moments de découvertes régionales et de larges temps dans les familles, les élèves en viennent à nouer des amitiés fortes qui, on le remarque d’une année à l’autre, élargissent leurs horizons : c’est une plongée dans la vie européenne et l’expérience forte de l’ailleurs. »


La classe de Caminarem, composée de 14 élèves, a accueilli 18 élèves de l’école Steiner allemande d’Engstingen, et 2 de leurs professeurs. Parmi les activités partagées : une matinée à la Féria d’Aigues Mortes, un après-midi pour plonger dans la Méditerranée, une visite aux Mines d’Alès, une randonnée dans la région de St Ambroix, une sortie libre au marché d’Uzès, un pique-nique au pont du Gard, et même un match de foot à St Hippolyte de Caton ! « Le maire avait très gentiment préparé le terrain par un bon coup de tondeuse, et nous l’en remercions vivement », souligne encore Mr Bars.

 

« Dimanche matin nous avons raccompagné les élèves à la gare de Nîmes. L’émotion était forte, des larmes ont coulé en regardant partir le TGV. Un élève a écrit dans un compte-rendu de cette semaine : « le train est parti…après…il y a eu un grand vide… »

 

Le professeur d’allemand a résumé à sa façon la semaine : « Nous rêvions d’un beau voyage en France, vous avez réalisé ce rêve, et même un peu plus. »

Les élèves de 7ème/8ème avec leurs correspondants allemands

Elèves pressant le raisin

 

 

 

 

 

 

 

Vendredi 5 octobre, les enfants de 2ème et 3ème classe (équivalentes au CE1-CE2) de l’école Caminarem de Monteils sont allés vendanger, panier et sécateur en main.

 

 

« Nous sommes allés cueillir les raisins mûrs et sucrés qui poussent dans les vignes non loin de l’école, et que les enfants peuvent accompagner pendant toute l’année, en observant les changements durant les différentes saisons, explique Kissi Fermus, professeur de la classe. Les élèves ont pu aussi accompagner la vendangeuse, énorme et impressionnante, qui passait et coupait tout en son passage ! Un enfant, observateur et rigoureux comme ils peuvent l’être à cet âge, m’a tout de même fait remarquer qu’ « elle ne coupait pas tout » ! C’est alors qu’est passé le tracteur, avec sa remorque, qui récoltait toutes les grappes, et feuilles et petites branches qui tombaient dedans. Et nous, avec beaucoup de soin et avec nos paniers, nos grappes, nous mangions et coupions comme cela se faisait ! »

 

Une fois la classe de retour à l’école avec son précieux chargement, les raisins ont été foulés par la 1ère classe (CP), pressés et mis en bouteilles par les 4ème et 5ème classe (CM1-CM2).

 

Une belle journée de travail pour tous les élèves du primaire, avec en récompense pour chaque enfant une bouteille remplie d’un jus sucré et délicieux à rapporter à la maison. « Dans une époque où on achète tout prêt à consommer, « faire » est une richesse énorme pour les enfants ! » ajoute Kissi Fermus en conclusion.

Tous les enfants, les professeurs et les parents remercient Mr Constant, qui chaque année permet aux élèves de l’école de vendanger du raisin bio dans ses vignes.


Les élèves de 1ère classe foulent au pied le raisin

Lundi 3 septembre, c’était la rentrée à l’école Caminarem de Monteils, avec cette année l’ouverture de la 8ème classe (équivalente à la classe de 4ème du collège).

 

En ce jour de rentrée, l’équipe des pédagogues s’est présentée à tous les parents : professeurs de classes, de langues, de sciences, de musique, de travaux manuels, de dessin, de bois, de sport, d’eurythmie (art du mouvement)…

 

Comme à chaque rentrée, le professeur de chaque classe a appelé chacun de ses élèves par son prénom, en lui serrant la main pour l’accueillir dans son groupe classe.

 

C’était aussi l’émouvante rentrée de la 1ère classe (classe de CP). Le professeur de la classe, devant toute l’assemblée réunie des parents, des professeurs et de tous les enfants de l’école, a raconté à ses élèves une belle histoire destinée à leur donner l’envie d’apprendre et de la suivre dans sa classe. Ce qu’ont fait dans la joie les 18 petits élèves, avec leurs cartables flambants neufs sur le dos.

 

Dès leur première année à l’école primaire, les élèves, en plus de l’apprentissage de la lecture, de l’écriture et du calcul, commenceront les cours d’anglais, allemand, musique, travaux manuels et eurythmie.

 

Jeudi 6 septembre s’est déroulée la rentrée des jardins d’enfants (classes de maternelle), qui, en une grande ronde partagée par parents, jardinières et aide-jardinières, rejoindront aussi leurs classes : pour commencer les comptines et jeux de doigts, la peinture, la confection du pain, ou les travaux manuels, puis les jeux de récréation comme les bacs à sable ou les chariots en bois dans la belle pinède de l’école.

 

La vente aux enchères 100 % au profit de l’école est lancée  ! !
Elle durera jusqu’au vendredi 25 mai à 20h sur ce site et se terminera le samedi 26 mai entre 10h et 12h à l’école Caminarem. Tous les objets seront exposés à cette occasion dans le hall de l’école.
Pour cette vente, les artistes et créateurs qui participent ont fait don de leurs œuvres à l’école, l’intégralité de l’argent récolté ira donc à l’école Caminarem.

 


Tout un monde si prés de nous (lichen) – Tirage argentique unique signé au dos, sous cadre noir, 30x30cm.

Emmanuel Douay – Photographe.
Emmanuel marche et découvre le monde qui l’entoure, les détails et les choses inhabituelles, les insectes et les plantes sauvages, les fleurs vertes…
www.edouay.carbonmade.com


Miroir entièrement  serti de perles de verre et de cristal dans des teintes d’or vieilli – environ 15x15cm.
Un mélange libre de différentes techniques de tissage à l’aiguille, perle par perle. Pièce unique.

 

Ghénaelle Brossard – Costumière.
Ghénaelle est costumière de métier. Elle s’est lancée, il y a quelques années, dans la création de bijoux en tissages de perles. “De fil en aiguille”, sa technique lui a donné d’autres idées et les bijoux ont laissé place à des objets tels que ce miroir.
www.ghenacreations.com



Welcome – Tirage couleur Dupond, Paris – cadre alu, 73,5x53cm.
1/3 – # 12 de la série : « Bolivia, como te quiero »1999, La Paz, Bolivie.
Un détenu, voilà sa maison, pas de fenêtre, pas d’air, pas d’avenir

 

Grégory Ducros – Photo-journaliste.
Photographier le réel, une motivation qui le guide depuis plus de 20 ans. La photo a toujours été une passion, une recherche. Un moyen aussi de se rapprocher, protégé, de situations extrêmes.
www.ducros-photography.com


Les petites elfes du pic scintillant – Mobile.
En bois flotté avec des êtres de la nature – Elfes – créés en feutrine et laine et des cristaux qui scintillent quand ils rencontrent les rayons du soleil.


Nicole Gasc – styliste.
Styliste de formation, elle fabrique avec d’autres parents depuis de nombreuses années au sein de l’ecole Caminarem des petits objets. Depuis cette année elle réalise et vend ses propres créations faites main.
Tél.09.50.55.34.21 ou 06.01.78.28.02 – e-mail : gasc.nicole(a)yahoo.fr


Fusain – encadré, 58×44 cm.




Olivier Girault – Peintre, illustrateur.

Il décide très tôt d’avoir un avenir artistique grâce à un grand père peintre qui lui donne le goût du dessin, dès l’âge de 10 ans. Diplômé de l’Académie Charpentier, il travaille depuis 1997 en tant qu’illustrateur traditionnel et graphiste et parallèlement depuis neuf ans en tant qu’artiste peintre.
www.oliviergirault.com  – e-mail : giraultolivier(a)yahoo.fr


Canne sculptée – en cornouiller sanguin 1,10m.

Paul Planckeel, ébéniste.
Il conçoit et réalise tout élément d’agencement intérieur ou extérieur pour l’habitat ou le lieu de travail. Il marie les bois régionaux aux métaux afin de créer un mobilier original et unique, sur mesure, dans l’esprit du lieu qui le reçoit et le goût des utilisateurs. Il pratique la sculpture sur bois à ses heures perdues…
tel. 0466544169 – e-mail : paul.planckeel(a)orange.fr



Table basse – en frêne, noyer et châtaignier, long. : 90cm, larg. : 56cm, haut. : 36cm.
Deux plaques coulissantes permettent l’accès aux deux casiers de rangement de 4x22x32cm chacun.


 

William Brossard, designer.
Concepteur et fabricant de machines depuis 2002, il utilise le bois comme matière de prédilection depuis quelques années.
www.artimachines.com


Aquarelle 1- cadre en bois 45x38cm
Aquarelle faisant partie d’une série peinte dans un temple de la pointe sud de l’Inde. Les femmes font un rituel de purification.
Les cadres ont été fabriqués sur place, dans un bois de la région d’Auroville.



Vahula, peintre.
Vahula est un peintre indien, il vit à Auroville, près de Pondichery.
Biographie


Aquarelle 2 – cadre en bois 45x38cm
Aquarelle faisant partie d’une série peinte dans un temple de la pointe sud de l’Inde. Les femmes font un rituel de purification.
Les cadres ont été fabriqués sur place, dans un bois de la région d’Auroville.

Vahula, peintre.
Vahula est un peintre indien, il vit à Auroville, près de Pondichery.
Biographie


Nature vivante – tirage argentique encadré 40x35cm.
…la mer sculpte d’éphémères beautés, cadeau que j’aime partager.

Cyril Deslande, photographe.
Il aime s’attacher à ce qui à été mais qui n’est plus.
Au delà de l’image, il est toujours à la recherche de la bonne combinaison, au travers des formes, du cadrage, des matières, de la lumière, pour essayer de capter quelque chose…
Énergie presque palpable mais inexplicable. Ou plus simplement, quelque chose de beau…
tel. 0612576496 – e-mail : phovicy(a)hotmail.fr


Sculpture marbré – hauteur 26cm env.
Sculpture en pierre à savon ou pierre ollaire.

Hilda Raunigger, artiste.
Née en 1919, à Alès. Cantatrice à l’opéra de Marseille après la guerre, elle est devenue professeur de piano et de chant. Artiste curieuse et vivante, elle a aussi appris la peinture et la sculpture. Très sensible à l’éducation artistique des enfants, elle a, depuis sa création accompagné et soutenu l’école. Par exemple, elle a offert l’installation de chauffage du premier jardin d’enfants en 1995.
Elle vit maintenant dans une maison de retraite à Alès.


Sculpture blanche – hauteur 40cm env.
Sculpture en pierre à savon ou pierre ollaire.

Hilda Raunigger, artiste.
Née en 1919, à Alès. Cantatrice à l’opéra de Marseille après la guerre, elle est devenue professeur de piano et de chant. Artiste curieuse et vivante, elle a aussi appris la peinture et la sculpture. Très sensible à l’éducation artistique des enfants, elle a, depuis sa création accompagné et soutenu l’école. Par exemple, elle a offert l’installation de chauffage du premier jardin d’enfants en 1995.
Elle vit maintenant dans une maison de retraite à Alès.


Les fourmis – 50x65cm
Dessin sur papier.

 
David d.
Il utilise le stylo à bille sur différents supports (papier, carton…) pour sa période Prolifération de Fourmis. Il a exposé en Suisse et à Uzès. “Il a grandi en milieu fourmilier !”

Samedi 24 mars, de 10h à 18h, l’école Caminarem de Monteils (près d’Alès) ouvre grand les portes de ses classes pour faire découvrir la pédagogie Steiner-Waldorf aux adultes comme aux enfants.

Les expositions pédagogiques, classe après classe : cahiers ouverts, travaux d’élèves, réalisations artistiques et manuelles, vous permettront de mieux connaître cette pédagogie innovante, en pleine expansion, qui compte en France une vingtaine d’établissements, et dans le monde 1000 écoles et plus de 1700 jardins d’enfants.

L’école Caminarem, créée à Monteils en 1995, comprend jardins d’enfants, classes de primaire et du collège : à ce jour 6ème et 5ème. L’ouverture de la 4ème est prévue à la rentrée 2012.

 

 

 

Programme de la Journée

 

11h : Représentation théâtrale : La Jalousie du Barbouillé, farce de Molière jouée par les élèves du collège

 

12h à 14h : Buffet

A partir de 14 h : Ateliers créatifs pour les enfants – laine naturelle et feutrage

 

14h15 : Présentation pédagogique par les professeurs de l’école (1)

–      Introduction aux lettres et aux nombres

–      Dessin de forme (Géométrie à main levée)

 

15h30 : Présentation pédagogique par les professeurs de l’école (2)

–      Géographie en 5ème classe (équivalente au CM2)

–      Atelier de Peinture (aquarelle)

 

16h30 : Table Ronde – Etre parent dans une école Steiner-Waldorf

(autour d’un café, des parents de l’école vous feront part de leur vécu et de leurs choix)

 

17h30 : Orchestre Caminarem Folk Band – musiques et danses traditionnelles pour tous

 

Boutique de l’école (toute la journée) :

Buffet sucré-salé ; Librairie-papeterie ; Matériel scolaire, jouets et objets de décoration faits main – en matières écologiques et naturelles

 

Les jardinières d’enfants et les professeurs seront à votre disposition dans les classes pour répondre à toutes vos questions.

 

Les spécificités de la pédagogie Steiner-Waldorf : une autre façon d’apprendre

 

La pédagogie Steiner-Waldorf accorde une grande importance à l’expression artistique et manuelle à l’intérieur-même des apprentissages, visant à rendre l’enseignement concret et en situation, à stimuler l’imagination et le sens social, pour un épanouissement de l’enfant.

Histoires et récits, théâtre, arts plastiques, mouvement, activité manuelle permettent aux élèves de se lier vraiment à la matière enseignée, en étant actifs dans leurs apprentissages : apprendre à tricoter, c’est une autre façon d’apprendre à calculer !

 

Dès la classe de CP, des professeurs intervenants enseignent aux enfants les langues étrangères (anglais et allemand), la musique, les travaux manuels, l’eurythmie (art du mouvement). Les projets collectifs et individuels, adaptés à chaque âge : stages linguistiques, agricoles ou en entreprises, participent à une école « hors les murs », et intégrée au monde.

 

Les principaux fonctionnements pédagogiques sont similaires à ceux du système éducatif finlandais, en tête du classement PISA, l’évaluation comparative sur la réussite scolaire menée dans 32 pays industrialisés. A l’heure où 9 Français sur 10 souhaitent une réforme de l’école.

 

Pédagogues et parents travaillent main dans la main pour assurer le succès de cette journée, soutenir l’école Caminarem et la pédagogie Steiner-Waldorf, encore mal connue – et reconnue – en France.

 

 

 

 


Portes ouvertes le 24 mars

janvier 18th, 2012 | Posted by caminarem in Non classé - (0 Comments)

La Journée Portes Ouvertes se déroule quant à elle au Printemps, un samedi de la fin mars. C’est une manifestation nationale : ce jour de Portes Ouvertes est le même pour toutes les écoles Steiner-Waldorf de France. On en compte actuellement plus d’une vingtaine, réparties dans toutes les régions.

Durant la Journée Portes Ouvertes, chaque classe ouvre sa porte et ses cahiers, et bien sûr toutes les réalisations des élèves durant l’année accomplie.

C’est là l’illustration parfaite d’une pédagogie qui ne cantonne pas ses élèves dans la théorie, mais situe aussi ses apprentissages dans l’expression artistique et manuelle. Les élèves illustrent eux-mêmes leurs cahiers, qui deviennent de véritables livres ; les enfants apprennent dès leur plus jeune âge à tisser et tricoter : car c’est encore une façon d’apprendre à calculer ! Les cours de langue sont très vivants, les cours de musique et chant réservent aussi beaucoup de surprises : la chorale de l’école accompagne bien souvent ce temps fort de l’année.

Bien jouer pour bien travailler

janvier 15th, 2012 | Posted by Laure in Non classé - (0 Comments)

 

Le samedi 21 janvier, l’école Caminarem se pose la question : “Pourquoi les jardins d’enfants Steiner-Waldorf privilégient-ils avant tout le développement psychomoteur de l’enfant par des jeux, des contes, de nombreuses activités manuelles, considérés comme les véritables tremplins de l’apprentissage intellectuel de l’école primaire ?”

 

Cette journée à thème “Bien jouer pour bien travailler”, de l’imitation à la volonté individuelle, s’adresse à toutes celles et ceux intéressés à venir découvrir la pédagogie Steiner-Waldorf, dans sa conception de l’éducation de l’enfant, et notamment ici du petit enfant.

Odile Moullé, jardinière d’enfants de l’école Steiner-Waldorf de Verrières-le-Buisson, au sud de Paris, est l’invitée et la principale animatrice de cette journée, qui se déroulera en deux temps : de 9 heures à 12 h 30, conférence (une garderie est assurée par les professeurs de l’école) ; de 14 à 15-16 heures, café rencontre. Ce sera l’occasion d’échanger et de poser des questions plus personnelles, autour de petites tables rondes, par groupe de huit personnes.

Il sera possible de partager un repas tiré du sac. La participation est libre.

Inscriptions en téléphonant au secrétariat de l’école.

Le marché de Noël

décembre 18th, 2011 | Posted by caminarem in Non classé - (0 Comments)

Le Marché de Noël a lieu chaque année le 1er samedi de décembre (le 3 décembre cette année). Dans ce marché bio et naturel, artisans et producteurs locaux présentent des stands aux objets originaux et de qualité qui se trouvent rarement ailleurs : jouets et poupées en bois, laine et feutrine, bougies en cire d’abeille, rosaces de papier de soie, livres de contes colorés, laine naturelle, vêtements bio… Beaucoup de productions locales ou issues du commerce équitable. Les prix de la tombola sont choisis parmi les stands, ou le fabuleux village de maisons en pain d’épices !

Mais ce Marché de Noël n’est pas seulement un marché. Au programme sont prévus des spectacles de marionnettes, des contes musicaux, des ateliers créatifs pour les petits comme pour les grands. Cette année, il était possible entre autres de confectionner des bougies trempées à la cire d’abeille, ou des étoiles de papier…

Une petite exposition de travaux et réalisations d’élèves permet également de découvrir la pédagogie Steiner-Waldorf et sa spécificité. Même si ce sera plus le rôle de la Journée Portes Ouvertes.

La journée se termine par des danses traditionnelles pour tous, accompagnées de l’orchestre des parents de l’école : le Caminarem Folk Band. De la flûte traversière au violon, en passant par la guitare et le tambourin : à l’instigation de ce groupe, l’un des musiciens du célèbre groupe Coriandre, qui anime de nombreux « bals trad » de la région, dont Sommières.

Parents et professeurs sont très impliqués pour la réussite de ces manifestations, qui demandent un travail autant acharné que bénévole !