La pédagogie Waldorf

Depuis 1919, la pédagogie Waldorf fonde ses méthodes et ses pratiques sur l’idée de la liberté de l’homme. Convaincue que l’amour, la confiance et l’enthousiasme dotent les enfants de sérénité et de force, elle propose un milieu d’apprentissage scolaire social et culturel original et approprié à un tel projet. Pédagogues et parents travaillent de concert afin que les enfants profitent pleinement d’une pédagogie capable de les amener à découvrir et saisir avec force leur projet d’existence.

Ecole parallèle pédagogie alternative

Les écoles Steiner-Waldorf accueillent dans le monde 250 000 élèves dans 1000 écoles et plus de 1700 jardins d’enfants. En France, ce sont quelques 2300 élèves qui sont scolarisés dans 20 écoles et jardins d’enfants.

Quel geste pédagogique pour l’enfant entre 7 et 14 ans ?

C’est le thème de la conférence qu’a donnée Fany Mesnier, pédagogue Steiner-Waldorf expérimentée, à l’école Caminarem en avril 2017. Un bel aperçu de ce qu’est la pédagogie Steiner… A voir absolument !

 

La pédagogie Steiner Waldorf se décline en trois notions principales, qui structurent l’enseignement au quotidien.

 

1) Le professeur de classe

Les élèves du CP (1ère classe) jusqu’à la 6ème sont confiés à un professeur de classe, qui les suit durant toutes ces années. Cette continuité permet une compréhension profonde des forces de chaque élève et stimule la dynamique sociale dans la classe.

 

A partir de la 5ème (7ème classe), un groupe de professeurs porte les classes de collège. Les apprentissages et expériences vécus pendant le cycle primaire sont enrichis et éveillent la pensée individuelle et la faculté de jugement de l’adolescent.

 

2) Un emploi du temps rythmé par le cours principal

Chaque matin, durant cours principal, le professeur de classe introduit des notions fondamentales dans un domaine donné pendant une période de 3 à 4 semaines.

 

Ce temps permet un travail continu, une immersion intense et offre à l’élève la possibilité de s’exercer plus longuement et de s’exprimer selon un rythme moins pressant, voir moins stressant. Il permet surtout de ménager des temps “d’oubli”, de sommeil, entre chaque période, au cours desquels les acquisitions peuvent être  assimilées.

 

3) Trois phases successives

 

La scolarité s’organise en trois phases successives :

 

* Du CP (1ère classe) au CE2 (3ème classe), entre 6 et 9 ans, l’objectif principal est l’apprentissage des bases de l’écriture, de la lecture et du calcul, ainsi que l’approche orale de deux langues étrangères. Ces cours principaux sont  alimentés par :

-des cours artistiques : musique, chant, peinture, dessin, modelage, art du mouvement (Eurythmie)

-des activités manuelles : tricot, couture, tissage etc

-des activités physiques : ballade, jardinage, sport.

 

* Du CM1 (4ème classe) au CM2 (5ème classe), entre 9 et 11 ans, l’accent est mis sur l’approfondissement des apprentissages de base et l’ouverture au monde grâce à la géographie et l’histoire d’une part (repérage dans le temps et dans l’espace), et à la zoologie et à la botanique d’autre part. Là aussi ces cours principaux sont en lien avec les cours artistiques, les activités manuelles et les activités physiques.

 

De la 6ème à la 3ème (9ème classe), entre 11 et 15 ans, l’enseignement donne une importance particulière à l’observation du monde et à la construction du raisonnement à travers de nouvelles disciplines.

Outre les matières générales (français, mathématiques, langues), l’éventail des disciplines s’élargit afin d’offrir de multiples possibilités d’expérimentation : physique, chimie, anatomie et nutrition, minéralogie, astronomie, histoire et civilisation humaine, géographie de la terre, littérature, théâtre et poétique, modelage et travail du bois.

A l’école Caminarem, il n’y a cette année que la 6ème dans le secondaire.

 

 

Pour en savoir plus, le site de la Fédération des écoles Steiner-Waldorf en France : www.steiner-waldorf.org