6ème classe (6e de collège)

Autour de sa 12ème année, l’élève part vers l’inconnu, ce qu’il fera de sa vie. C’est le passage chaotique de la pré-adolescence et de l’adolescence qui commence. à partir de lui-même il veut aller à la découverte du monde, de ses mystères, des lois qui le structurent. Les disciplines abordées suscitent émerveillement, étonnement, expérimentations, questions, réflexions, hypothèses et prises de position. Le professeur est là pour alimenter ce travail de recherche, l’orienter et l’animer.

Le monde comme champ d’expériences

L’éventail des disciplines s’élargit afin d’offrir de multiples possibilités d’expérimentation :

  • physique, chimie,
  • anatomie et nutrition,
  • minéralogie, astronomie,
  • histoire et civilisation humaine,
  • géographie de la terre,
  • mathématiques, géométrie,
  • littérature, théâtre
  • travail du bois, de l’argile…

 

Rome et Le Moyen-Âge sont les thèmes historiques qui introduisent les élèves dans une sensibilité pour les fondements de notre culture occidentale : épopée d’Alexandre le Grand, l’histoire de Rome de ses débuts jusqu’au déclin de l’empire romain, le commencement du moyen âge, les moines, les papes, le début de la chevalerie.

En Français, la langue va maintenant être travaillée pour éveiller un sentiment de sa beauté : expression des sentiment, geste de la langue, poésie…le travail de fond sur la grammaire continue et est sans cesse réactivé.

En géographie, les élèves étudient les pays d’Europe : travail sur les différents pays, leur position géographique, les capitales d’Europe, la différence culturelle et l’Europe.

Une période est consacrée à la géométrie dans le cercle avec la règle et le compas.

Une période d’économie aborde des notions fondamentales sur la circulation de l’argent : introduction des pourcentages et des intérêts (les intérêts de l’année et les intérêts du jour), travail sur le fonctionnement des crédits dans une banque,  naissance de l’économie (les différentes formes d’économie, l’échange des marchandises et l’introduction de l’argent comme moyen d’échange), introduction de la « double comptabilité ».

Les cours de science sont organisés de façon à faire participer les élèves aux lois profondes qui structurent l’univers et l’homme, à travers les périodes suivantes :

  • Minéralogie : travail sur le granit, le calcaire (pierre « animale »), la pierre volcanique et le charbon (pierre « végétale »).
  • Astronomie : regard sur la terre, la lune et le soleil d’un point de vue géocentrique et parfois héliocentrique ; le chemin du soleil, « observé » à partir des différents endroits de la terre (les pôles nord et sud, l’équateur et en France) ; les longitudes et les latitudes ; les différentes phases de la lune en relation avec la terre et le soleil ; l’influence de la lune sur la terre, sur les hommes et les animaux ; les éclipses lunaires et solaires.
  • Physique : optique (la lumière et l’obscurité, naissance des couleurs : rouge et bleu, le prisme et l’introduction de la réfraction) ; acoustique (la sonorité, la hauteur du son, les harmoniques et la forme harmonieuse du son -figures de Chladni-) ; chaleur (le froid et le chaud vis à vis des éléments et de l’homme) ; électricité (découverte de l’électricité statique avec l’ambre (électron en Grec), le plastique et le verre, transmission par contact) ; magnétisme (introduction avec la magnétite, orientation, magnétisation et démagnétisation)