L’école Caminarem se développe dans un nouveau lieu

février 22nd, 2019 | Posted by Matthieu in Champs d'Avène

Lundi 28 janvier, l’école Caminarem a enfin pu signer l’acte d’achat d’un terrain dans la campagne en bordure d’Alès, avec 8000m2 constructibles, et plus de 6 hectares agricoles contigus. Moment historique !

Moment historique car depuis 25 ans qu’elle existe, l’école n’a jamais été propriétaire de ses locaux. Si elle a pu se développer jusqu’ici, c’est grâce à la générosité de parents de la première heure qui nous ont prêté gratuitement le terrain sur lequel nous sommes installés actuellement à Monteils.

Moment historique aussi car l’idée et le besoin de trouver un lieu que nous pourrions acheter pour continuer de développer notre école sont nés il y a (déjà) presque 10 ans. Nous avons visité ce terrain la première fois en juillet 2010  ! Que d’efforts depuis pour passer du projet à la réalisation  ! Que de difficultés à surmonter, que de rebondissements  !

Maintenant, tous les possibles s’ouvrent à nous, mais tout reste à faire !

Tous les possibles car ce terrain est suffisamment grand pour y installer tout ce dont nous pourrions rêver  : école, domaine agricole pédagogique, cantine, internat, boulanger, appartements, salle des fêtes, lieu de formation… les idées ne manquent pas  !

Mais tout reste à faire car il ne suffit pas d’un terrain, il faut maintenant y construire cet avenir que nous percevons  ! Et pour cela, nous avons besoin de vous  !

Au premier plan, la partie constructible. La partie agricole va jusqu’aux pieds des colines qui sont au fond

Nous nous sommes dit que vous auriez peut-être envie de participer à l’aventure, de mettre une pierre à l’édifice, ne serait-ce que moralement. Ça tombe bien, l’édifice sera grand, et nombreuses et variées les pierres nécessaires à sa construction !

Vous trouverez ci-dessous une liste non-exhaustive de toutes les manières dont vous pourriez participer. De la plus simple à la plus engagée, il y en a pour tous les goûts  !

Mars-septembre 2019 : premières constructions

Dans l’immédiat, le premier défi est de pouvoir installer sur ce terrain les classes de collège dès septembre prochain. En effet, si nous avons pu il y a 2 ans relancer ce projet collège, c’était avec la conscience qu’il n’y avait de la place que pour une classe sur notre site actuel à Monteils, et que nous serions donc obligés de déménager rapidement. Cette année, nous avons encore pu tenir car nous avons fait un double niveau 6-7eclasse, mais pour l’année prochaine, nous sommes le dos au mur, il nous faut forcément une salle de plus.

Nous avons donc déposé fin décembre une demande de permis de construire pour 3 salles de classes, un atelier bois et une petite cuisine sur le nouveau terrain. Si tout va bien, nous devrions avoir la réponse fin mars ou courant avril. Il ne nous restera alors plus qu’à réaliser le tour de force de construire une petite école (pour ces classes de collèges) en 5 mois  ! 

Heureusement, nous pouvons compter sur nos architectes, Yves Perret et Fabrice Perrin, tous les deux convaincus et enthousiasmés par le projet et qui se font fort de réaliser cet exploit.

Ils ont déjà commencé à esquisser des propositions architecturales audacieuses pour le projet complet, mais pour ces premières constructions, vu le délai, il a fallu se faire une raison  : ce sera simple (voir plan). Simple et relativement peu couteux, car avec l’aide d’un peu de bénévolat, le budget ne devrait pas dépasser 300 000€, aménagements du terrain compris.

2019-2020 : élaboration du projet

Parallèlement, nous allons intensifier le travail sur la définition des contours du projet complet, son découpage en phase, et son financement. 

Car pour le moment, rien n’est encore arrêté. Nous avons beaucoup d’idées, beaucoup d’envies, et certainement, vous allez nous en donner d’autres  ! Mais les choix que nous allons faire ne doivent pas dépendre d’idées abstraites. Il faut qu’ils nous soient dictés par la réalité, par le rythme naturel du projet. «  On ne tire pas sur la queue des radis pour les faire pousser  !  » Pour le dire autrement, ce qui est vrai pour les enfants est vrai pour une école  : nous ne devons pas chercher à réaliser une image que nous aurions de ce qu’elle devrait être, mais bien se mettre à l’écoute de son unicité, et l’aider à développer tous ses potentiels.

C’est pourquoi toutes les idées listées ci-dessous ne doivent être prises que pour ce qu’elles sont  : des pistes de recherches, des sources d’inspiration et d’enthousiasme. La réalité sera certainement différente, et encore plus belle  !

De la place pour une école complète

À condition de bien s’organiser et de construire des bâtiments à étage, il y a suffisamment de place pour construire à terme une école complète, avec plusieurs jardins d’enfants et toutes les classes jusqu’au lycée (et bien sûr, une grande salle des fêtes  !). Irons-nous jusque-là  ? Qui sait  ? Pour le moment une seule chose est sûre  : nous y installons le collège, et le lycée quand viendra le moment. Mais pour les classes élémentaires et les jardins d’enfants, tout reste encore ouvert. Tout déménager  ? Tout garder à Monteils  ? Déménager le primaire et laisser les Jardins d’Enfants dans leur belle pinède  ? On peut même envisager d’avoir à la fois des Jardins d’Enfants à Monteils et sur Alès.

Une Ferme !

un joli chemin traverse la partie agricole

La présence du terrain agricole permet d’imaginer un projet ambitieux  : un domaine agricole et pédagogique complet, qui ferait le lien entre l’école et son environnement, dans tous les sens du terme. A savoir la nature qui nous entoure et les soins qu’il faut lui apporter pour qu’elle nous nourrisse  ; la nature dans laquelle les enfants pourront se plonger régulièrement. Mais aussi de nous tourner vers un environnement social plus large, en proposant d’accueillir des enfants d’autres écoles, en faisant le lien avec les agriculteurs environnants, etc. Une école et sa ferme intégrées dans son milieu et toutes ses composantes  !

Cantine et internat

Nous aimerions aussi pouvoir avoir une cantine (enfin  !), mais aussi que nous puissions y manger essentiellement les légumes et les fruits cultivés sur place.

Et pourquoi pas imaginer un internat, de manière à pouvoir accueillir des lycéens venus de toute la France  ? Cela permettrait d’assurer un plus grand effectif dans ces classes qui sont souvent les moins fréquentées dans les autres écoles Waldorf.

Appartements

Une autre idée qui a germé serait de construire des appartements destinés à la location, pour pouvoir accueillir sur place des parents, des professeurs, des retraités ou des volontaires internationaux. Cela assurerait une présence constante sur le site, et permettrait de créer une petite vie de village.

Centre de formation

Tous ces bâtiments inutilisés pendant les vacances, c’est quand même dommage  ! Nous pourrions imaginer de les louer pour des formations, des séminaires. Avec l’internat, et la cantine, nous pourrions même proposer le gite et le couvert. Et puis le domaine agricole à côté ne serait-il pas le lieu idéal pour organiser des formations en lien avec la terre par exemple  ?

Nous avons beaucoup d’autres idées, plus que nous ne pourrons jamais en réaliser, et hâte de pouvoir discuter avec vous. 

Alors comment pouvez-vous nous aider ? Voici quelques pistes :

  • D’abord, en vous enthousiasmant, tout simplement. En diffusant ce message autour de vous, à vos amis, en nous répondant un petit mot gentil, ou simplement en pensant à nous parfois ! En effet, un projet se nourrit de l’enthousiasme qu’il génère, et nous avons besoin de ces forces du cœur, de sentir que vous partagez nos rêves, que vous en ressentez la justesse.
  • Ensuite, en devenant acteur du projet. La petite équipe que nous sommes actuellement a besoin de grandir. Votre engagement et vos compétences seront les bienvenus dans les domaines suivants
    • Pédagogie : nous recherchons des professeurs motivés par ce projet, et prêts à s’investir y compris bénévolement dans cette phase un peu folle, un peu risquée, voire un peu stressante parfois, mais tellement motivante !
      • Professeur(e) principal de 6-7e classe
      • Professeur(e) d’Eurythmie (Jardin d’enfants, classes élémentaires et collège)
      • Professeur(e) de 1re classe
      • Jardinier(ère) de l’après-midi
    • Construction : Pour diminuer les coûts de la construction, vos compétences bénévoles en la matière sont bien sûr bienvenues
      • Artisans : vous êtes dans le bâtiment et vous pourriez nous consacrer quelques heures ? Faites nous signe !
      • Bricoleur : vous voulez participer à un chantier participatif en éco-construction ? Restez à l’écoute, nous allons bientôt communiquer les dates. Si vous venez de loin, vous pouvez même camper sur place.
      • Bons plans : Vous pouvez nous avoir des matériaux ou des équipements à des prix intéressants, même d’occasion ? ça nous intéresse !
      • Recyclage : quoi de plus écologique et économique que de recycler ? Vous avez des vieux carrelages, des restes de plomberies ou d’électricité qui vous encombrent chez vous ? Envoyez-nous un mail, ça peut peut-être servir !
    • Gestion : un projet comme ça, c’est une véritable entreprise ! Nous devons tout faire « comme des pros », mais en restant bénévoles
      • Mise en place de la cantine (calcul des coûts, respects des normes…)
      • Assistant Maitrise d’Ouvrage (travail avec les architectes sur le projet)
      • Finance/Comptabilité (suivi financier de la construction, demandes de subvention…)
    • Agriculture : un domaine agricole de 6 ha, ça ne se met pas en place d’un coup de baguette magique. Il va nous falloir des bras, mais aussi des compétences pour concevoir, planter, entretenir, désherber, arroser !
      • Maraicher (déterminer les besoins, mettre en place les premières cultures)
      • Eleveur
      • Jardiniers amateurs
      • Professeur de jardinage (faire le lien entre l’école et la ferme, en intégrant les enfants dans les activités)
  • Enfin, vous pouvez nous aider financièrement. Nous allons financer le projet principalement avec des emprunts, mais il est bien sûr fondamental qu’une partie vienne de dons, ou de prêts sans intérêts
    • Investissement. La construction des bâtiments est le plus facile à financer par du prêt : les banquiers se garantissent avec une hypothèque, ce qui les rassure. Cependant, tout financer de cette manière impliquerait de gros remboursements, trop lourds pour le budget de l’école. En nous faisant un don, même petit, vous diminuez d’autant cette charge sur le futur de l’école. Les prêts sans intérêt sont aussi très utiles, si vous en avez la possibilité.
    • Fonctionnement. Il est toujours plus difficile pour une école de trouver des financements pour son fonctionnement. Les fondations, en particulier, ne financent quasiment jamais des frais de fonctionnement. C’est pourtant le plus gros budget de l’école ! En nous aidant pour le fonctionnement, vous nous permettez de proposer aux familles ayant peu de revenus des tarifs plus accessibles.

Réunion d’information

Vous voulez en savoir plus  ? Vous avez des questions  ? Nous organisons une première réunion d’information à Monteils le vendredi 15 mars à partir de 19h, qui sera suivie d’une découverte du terrain, avec quelques premières actions de débroussaillage voire plantation le lendemain (samedi 16 mars).

Si vous voulez recevoir le programme détaillé, faites-nous signe  !

Diffusez ce message autour de vous

Vous connaissez des gens qui pourraient être intéressés par notre projet ? Transférez-leur cet email, et recommandez-leur de s’inscrire sur cette page pour recevoir les prochaines nouvelles !

www.ecolecaminarem.org/newsletter

Ecole Caminarem
156 impasse de Jouquet
30360 Monteils
04 66 83 20 43

Secrétariat : contact@ecolecaminarem.org
Informations sur le projet : champsdavene@ecolecaminarem.org

You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 Both comments and pings are currently closed.